20 mars 2017

Sa peau était étreinte. Son âme était éteinte.

Elle somnolait sur son lit refroidi, le cœur brisé, le visage pâle, la gorge serrée. Chaque respiration n’était que papier de verre dans ses poumons. Elle attendait la nuit, son démon.

IMG_8889

La neige recouvrira mes bleus.

Ce sera mieux quand on sera deux.

IMG_9252

Seule sur les toits à regarder ce monde s’endormir. L’hypocrisie de la scène était bien trop flagrante. J’ai marché sur la ville en cette jolie nuit. Ce matin au réveil, c’est la pluie qui piétine. Elle écrase les gens comme des critiques un peu lâches. C’est comme ça.

IMG_9185

L’étrange maladresse de deux corps qui s’entrechoquent, dans le silence outrageant et bruyant de cette nuit d’été. Foutus croche-pieds de ces foutus gosses qui jouaient encore si tard dans la pénombre. Il est minuit et des poussières. Le chariot s’est arrêté et le soleil s’est endormi.

Tout est mort madame, il ne me reste que deux brins de lilas.

IMG_9267

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s