28 mars 2017

Cette lumière qui réchauffe la ville et ses couleurs un peu trop fades. Au feu les pompiers. Il ne pleut pas, le soleil s’est arrêté. Il fait chaud et doux et bon tout le temps. Certains ont laissé leur bonne humeur en hiver. Tant pis pour eux.

 

Les rues morcelées en pavé. Le doux bruit d’un verre qui se brise. Les marchands du soir, qui marchent dans l’ombre. La lumière d’un bar qu’il allume le coeur des hommes seuls, qui brise celui des jeunes femmes. Des inconnus qui vivent à contre jour.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s