Paris, mai 2017

C’est beau de s’enfuir un peu de temps en temps. J’aurai même pu dire « bow ». Si un jour la personne qui a cette référence passe par là, sache que j’ai une fois de plus aimer ta ville. Elle était différente de la dernière fois. Plus festive peut être. Tout autant poétique surtout.

Même si tu passes les trois quarts de ton temps dans le RER A ou dans le métro, tu repars avec plein de souvenirs. J’ai trouvé des poèmes à chaque coin de rue de Montmartre. Je n’ai jamais autant ressenti une atmosphère artistique que ce jour. Charlotte m’a guidé à travers la ville, les boutiques, les gens et les rires. On a mangé beaucoup trop de sushis, on a beaucoup trop crié « YES », à s’époumoner. On a un peu bu aussi, mais seulement à tes côtés, mon cher Canal Saint Martin. Merci Guillaume d’avoir chanté avec moi. Merci Jules d’être aussi immature, on s’adapte.

Je crois que je garderai en moi des souvenirs de cette incroyable soirée du 15 avril 2017, dans un bar au coin d’une rue. Je crois qu’il s’appelait le bar de la Fontaine, à Bastille. On a rencontré ce chanteur qui mettait du soleil dans le cœur des gens un samedi soir. « Charly Solo », merci pour ces sourires.

Paris, tu me manques. Charlotte, Guillaume et Jules, aussi.

Ma vidéo du séjour : https://www.youtube.com/watch?v=bEwJ2iFgrQU

2017-05-24-02.14
Mes paupières sont lourdes et ma gorge asséchée. Quoi de plus terrible qu’une tempête en pleine nuit qui réveille les enfants qui dorment et ceux qui ne dorment plus ? Piqûre dans la veine de mon bras droit. Souffle coupé quelques secondes interminables. De toi il ne me reste que quelques photos et quelques bouts de papier sur lesquels tu m’écrivais tes rêves. Ils sont toujours collés sur les murs de mon cœur. En arrière plan. Triste scène.

IMG_3359

IMG_3346

IMG_3450-2
Je préfère avancer seule. J’ai fini par croire qu’il faisait trop beau ou trop chaud dans vos coeurs de jeunes garçons perdus et désabusés de tout, pour que l’un d’entre vous éteigne les flammes qui brûlent le mien. Ou alors qu’il les fasse briller plus fort. Prends le chemin que tu souhaites. Peut être qu’on se retrouvera un jour à un carrefour au milieu du désert. On s’endormira après le coucher du soleil. Peut être jamais. Ou peut être pour toujours.

IMG_3465

IMG_3508
Placement de produit pour @canonfrance. Et aussi pour le jus d’orange à côté, qui d’ailleurs n’est pas du jus d’orange. Alors placement de produit pour le punch pirate culte de ce bar de Paris, bien dosé. Mais on dira que c’est du jus d’orange parce que la personne que vous voyez sur cette photo n’est pas majeure et n’a pas le droit de boire un punch pirate. Il devrait plutôt boire de l’eau sur les quais du Canal Saint Martin, comme on a fait. De l’eau aromatisée au raisin alcoolisé. C’était peut être pas de l’eau du coup finalement. Placement de produit pour ce miroir qu’on ne voit presque pas, parce que l’entreprise qui fait des placements de produits avec ces miroirs ne nous a pas donné assez pour qu’on puisse mettre le miroir en entier. Bienvenue dans un monde de pauvre, où tu dois finir le mois avec 87€ et que t’habites à Paris. Prends le RER A et rentres chez toi.

IMG_3614

IMG_3742
Lueur rouge des coeurs qui battent beaucoup trop vite. Ambiance cendrée, digne d’un solstice d’hiver en été. J’ai dansé le rock avec cet homme, sous les vibrations d’une guitare. Il faisait nuit, j’étais dans Paris. On venait de trouver un instant de vie au coin d’une rue. On ne l’oubliera pas de si tôt.

IMG_3707

2017-05-15-09.41
J’aurai aimé danser la valse, ou le rock avec lui. J’aurai même pu danser un slow. Tout ce dont je me souviens, ce sont des images floues et des gens qui tournent autour de moi, peut être même plus que ma tête. La seule chose que j’ai de lui est une série de photos où il me regarde et sourie d’un air niais. Des photos avec trop de grain. Trop de flou. Trop de vie surtout. Trop d’émotions aussi. Peut être qu’un jour je le retrouverai. Il avait les yeux de Niney et le sourire de Ulliel. C’était un acteur. Ou un musicien. Ou un artiste. En tout cas son regard était vivant. J’aurai peut être dû aller lui parler mais mon coeur fonctionnait à l’alcool ce soir là. Peut être à plus tard monsieur l’inconnu.

IMG_3765

 

IMG_3647
Charly Solo

 

2017-05-17-01.37
C’est les vacances, ou presque. Plus de tâches d’encre qui jaunissent sur le papier qui d’ailleurs n’est plus vraiment utilisé dans ce monde informatisé, infantilisé, infecté. Plus de profs avec une jambe, ou deux, ou trois qui trouvent que le monde c’est « pas bien ». Plus de lever tôt, j’ai encore mon droit de véto et surtout encore une demie journée d’absence à effectuer. Elle est belle la génération qui arrive et met ses pieds sous la table, ou alors n’arrive jamais, comme la plupart des gens ici. Sortons ce soir, buvons pour oublier à quel point il faut boire pour oublier. Dormons à côté des trains qui te réveillent la nuit alors que tu as cours dans 3h. Vivons de nouveau, c’est la seule chose qu’il nous reste à faire.
2017-05-17-01.3
Je déteste me rappeler et encore plus qu’on me rappelle ces moments. J’ai vu tes yeux vides, comme transparents. Tu semblais mort de l’intérieur. Atrophié, attristé, atterré. T’es pire que du cyanure au fond de ma gorge brûlante.
2017-0-17-01.37
Balle dans l’épaule droite. Suffocation permanente. Mes pieds courent tout seuls, je crois qu’ils veulent qu’on prenne le large. Mais barrons d’ici, de ces hivers en été et de cette froideur des coeurs à au moins -10 degrés. Allons nous réchauffer à d’autres soleils. Juste une main dans une autre main. Mes pieds qui courent tout seuls mais dans des pompes avides d’aventure. Envie de sauter d’une falaise et de m’envoler une fois arrivée à 1 mètre du sol. Envie de tout lâcher ici. Sauf ta main. Mais partons, qu’est ce qu’on attend pour se barrer. C’est pas dans un appartement aux murs crépis et au parquet trop lisse qu’on changera notre vie. Descendons de ces 4 étages, puis de ce nord de la France. Mon coeur bat à au moins 200000 pulsations à la minute. Je déteste tout ça, c’est pire qu’une balle dans l’épaule droite.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s