24 avril 2022 : Emmanuel Macron est président de la République pour un deuxième mandat. Au Champ de Mars, il y a la foule des partisans de Macron, qui agite des drapeaux français et pleure de joie. Dans les rues aux alentours, il y a ceux qui pleurent de soulagement face aux résultats : pas d'extrême-droite à la tête de la France. Pour autant, ils ne semblent pas lâcher. "Ce soir, on s'est occupés de Marine Le Pen. Demain, on s'occupe du reste." Le reste, c'est la politique du candidat qui a dirigé la France ces cinq dernières années. Partout dans Paris et d'autres villes en France, la rébellion est déjà "en marche". Les jeunes et les moins jeunes sont sortis dans les rues pour faire entendre leur voix contre Emmanuel Macron et les mesures qu'il souhaite mettre en place. Portrait d'un pays fracassé, dont la dernière union semble dater de ce soir-là.
Back to Top